Huile essentielle d’origan

L’huile essentielle d’Origan est surtout connue pour son activité anti infectieuse à large spectre très puissante, ce qui lui vaut, à elle ou à son composé majoritaire, le carvacrol, d’être très largement étudiés aujourd’hui. Dès lors qu’une infection ou une surinfection, sévère ou répétée s’installe, l’Origan pourra faire partie d’un soin aromatique à visée anti-infectieuse et immunostimulante.

On connait un peu moins ses autres propriétés anti inflammatoires, analgésiques, anti oxydantes et anti tumorales, qui lui réservent elles aussi, un avenir prometteur en aromathérapie clinique dans d’autres indications telles que la prévention de l’asthme ou la prévention de cancer.

En ce qui concerne l’usage de l’huile essentielle d’Origan, par voie locale : il faudra alors toujours fortement la diluer dans une huile végétale , sous peine, sinon, de ressentir une sensation très désagréable d’irritation, voire de brûlure. Pour la voie orale, afin de protéger les muqueuses, il est obligatoire de consommer l’huile essentielle d’Origan dans de capsule végétale.

Dans quel cas utiliser l’huile essentielle d’Origan  :

  • Les troubles infectieux sévères de tout type
    • ORL, respiratoire
    • digestif
    • urinaire
    • gynécologique
  • En prévention
    • Asthme
  • Les troubles cutanées sévères
    • Dermatites infectieuses rebelles (fongique, ou bactérienne)
    • Acné rebelle

Troubles infectieux

L’huile essentielle d’Origan est l’huile essentielle la plus puissante pour lutter contre les germes bactériens, fongiques, les protozoaires et autres parasites internes.

Chez l’homme, comme chez l’animal, de nombreuses études attestent de ce pouvoir anti infectieux. Elle sera efficace sur bon nombre de bactéries à gram + ou, plus rare, à Gram -, ainsi que sur les levures.

Elle a aussi montré son efficacité sur les germes résistants aux antibiotiques, fongiques ou bactériens, ainsi que sur les biofilms bactériens.

Le Carvacrol, souvent présent à plus de 60% dans les HE d’origan, est le composé majoritairement responsable de cette action anti-microbienne, action que le thymol, en quantité moindre, viendra renforcer.

Exemples de germes sensibles au carvacrol

Bactérie à gram +Bactérie à gram –Champignons
Staphylococcus aureus Staphylococcus epidermidis Streptococcus pneumonia Streptococcus mutans Streptococcus sanguinis Streptococcus salivarius Streptococcus mitisEscherichia coli Klebsiella pneumonia Proteus mirabilis Enterobacter spp. Serratia spp. Pseudomonas aeruginosa Helicobacter pyloriCandida albicans, Candida spp. Alternaria alternata Penicillium rubrum, Trichoderma viride Dermatophytes Malassezia dermatitis
Anaérobie  
Clostridium perfringens  

Atouts du carvacrol et du thymol

Le caractère majoritairement hydrophobe, et légèrement hydrophile de ces deux molécules leur permet à la fois:

  • d’interagir efficacement avec les structures hydrophobes microbiennes, et ainsi d’inhiber ou de détruire ces mêmes microbes
  • et de pénétrer dans des environnements plus hydrophiles tels que les biofilms bactériens ou fongiques: en simplifiant, il existe des populations de microbes, installées au sein de notre organisme sous forme de biofilm, qui représentent des réservoirs à microbes, pouvant conduire, selon l’état de l’individu, à des infections chroniques (cystites ou angine à répétition par exemple). L’intérêt de ces molécules aromatiques réside donc dans le fait qu’elles puissent atteindre au sein de ces biofilms des cibles microbiennes difficilement atteignables par les antibiotiques classiques, et diminuer ainsi leur niveau de virulence.

Application thérapeutique de l’huile essentielle d’Origan

L’huile essentielle d’Origan pourra être utilisée dans toutes formes de pathologies infectieuses. Néanmoins, son potentiel irritant et toxique impliquera le respect formel des précautions d’usage, ainsi qu’un usage privilégié par voie orale dans de capsules végétale , dans des contextes d’infections sévères, répétées ou rebelles.

Troubles infectieux digestifs

  • Gastro-entérite
  • Tourista
  • Dysenterie
  • Amibiase

Troubles infectieux urinaires

  • Cystite
  • Pyélonéphrite
  • Urétrite

Troubles infectieux gynécologiques

  • Mycose récidivante

Troubles infectieux respiratoires

  • Rhino-pharyngite
  • Bronchites

Troubles cutanés

  • dermatite à germe résistant
  • acné rebelle

Maladies tropicales :

  • paludisme
  • malaria

Infections ORL et respiratoires

Bronchite sévèrePar voie orale,dans de comprimé végétale  : 4 gouttes d’huile essentielle d’Origan et une goutte d’essence de Citron (zeste) le tout dans le comprimé, 3 fois par jour, avec un grand verre d’eau froide. Ne pas dépasser 8 à 10 jours. Ne pas consommer directement cette quantité d’huile sous peine de ressentir de vives brûlures dans la bouche et les voies digestives.

Infections urinaires ou digestives

CystitePar voie orale,dans de comprimé végétale  : 4 gouttes d’huile essentielle d’Origan et une goutte d’essence de Citron (zeste) le tout dans le comprimé, 3 fois par jour, avec un grand verre d’eau froide. Ne pas dépasser 8 à 10 jours. Ne pas consommer directement cette quantité d’huile sous peine de ressentir de vives brûlures dans la bouche et les voies digestives.Il peut être nécessaire de compléter avec une formule aromatique à masser sur le bas ventre : A parts égales, huile essentielle de Palmarosa, de Girofle, de Niaouli, de Camomille noble, le tout dilué à 10% dans une huile végétale de votre choix. A appliquer 3 fois par jour.
Prévention de la gastro entéritePar voie orale, sous forme de gélule : en période de forte épidémie (dans votre famille par exemple), préparer des capsules permettant l’ingestion d’1 goutte d’huile essentielle d’Origan, 1 goutte d’huile essentielle de Cannelle de Ceylan (Ecorce) et 1 goutte d’huile essentielle de Menthe poivrée, le tout dilué dans un excipient adapté, 1 fois par jour. Ne pas consommer directement cette quantité d’huile sous peine de ressentir de vives brûlures dans la bouche et les voies digestives. Cela ne vous évitera pas d’être infecté par le microbe, mais vos défenses immunitaires vous permettront de faire face au microbe plus efficacement et de passer l’épidémie dans de bien meilleures conditions!

Troubles infectieux cutanés

Acné rebellepar voie orale, dans les comprimés végétale 2 gouttes d’huile essentielle d’Origan, une goutte d’essence de Citron (zeste) le tout dilué dans un excipient adapté, 3 fois par jour, avec un grand verre d’eau froide. Ne pas consommer directement cette quantité d’huile sous peine de ressentir de vives brûlures dans la bouche et les voies digestives La peau devra aussi être traitée localement par un soin aromatique adapté.
Dermatite fongique chez le chienEn application locale : un mélange à base d’huile essentielle d’Origan compact (0,5%), de Lavande Officinale (1%), de Menthe poivrée (0,5%), de Palmarosa (1%) et de Tea tree (1%), le tout dilué dans une huile végétale de Noyaux d’abricot ou d’Amande douce, 2 fois par jour, pendant au moins 3 semaines.  

Autres indications

Prévention de l’asthme et des maladies chroniques obstructives des voies respiratoires

Il est à noter l’usage encore peu répandu , et non relayé dans la littérature, de l’huile essentielle d’Origan pour la prévention de l’asthme.

Des études scientifiques in vitro et chez l’homme prouvent cependant les propriétés anti inflammatoires, immuno-modulantes, et bronchodilatatrices du carvacrol.

De plus, une étude clinique a été récemment réalisée prouvant l’amélioration notable des capacités respiratoires de patients asthmatiques, ainsi qu’une diminution significative de l’état inflammatoire des voies respiratoires, après 2 mois de traitement au carvacrol.

Etant donné les propriétés respiratoires et anti-infectieuses des huiles essentielles riches en carvacrol, ces dernières pourraient donc aussi apporter leurs bienfaits dans d’autres maladies chroniques comme la BCPO (bronchopneumopathie obstructives chronique) ou la mucoviscidose.

Tonique mental et physique :

l’HE d’Origan est réputée pour lutter contre la fatigue et améliorer les fonctions mentales et sexuelles.

Carte d’identite
Application: Aromatique , Topique, Interne – Dilue
Partie de la plante: Feuille
Méthode de collecte: Distillation à la vapeur
Description aromatique: Herbacée, vive, verte,
camphrée
Principaux composants: Carvacrol, thymol

Précautions d’usage

  • Diffusion et inhalation déconseillée
  • Huile essentielle très irritante: Voie cutanée avec beaucoup de prudence et très diluée (max 5%)
  • Huile essentielle agressive pour les muqueuses: Voie orale toujours très diluée, et de préférence dans de capsule végétale.
  • Pas d’usage prolongé sans un avis médical ou pharmaceutique
  • Prudence chez les personnes hépatosensibles
  • Huile essentielle déconseillée en cas de traitements anticoagulants, de troubles de la coagulation, de chirurgie imminente, d’ulcère digestif.

Contre indications

  • Voie orale chez l’enfant de moins de 7 ans
  • Chez la femme enceinte et allaitante

Interactions médicamenteuses

Prudence avec tous les médicaments susceptibles de potentialiser le risque hémorragique : Aspirine, Anti coagulants par voie orale ou injectable, fluidifiants sanguins, antifongique par voie orale comme l’éconazole… en cas de doute, demander conseil à son pharmacien.

Aspects toxicologiques

L’huile essentielle d’Origan fait partie des huiles essentielles phénoliques et présentent donc un caractère irritant fort aussi bien pour la peau que pour les muqueuses. Il est donc impératif de la diluer .

Différents auteurs rapportent une toxicité vis-à-vis du foie et recommandent d’y associer une huile essentielle hépatoprotectrice pour des prises supérieures à 5 jours.

Il est vrai qu’une prise prolongée de capsules d’huile essentielle d’Origan associée , ou non, avec des applications par voie cutanée d’autres huiles essentielles, peut entrainer des effets digestifs, une lourdeur , des nausées…

Etant donné que le carvacrol s’est montré hépatoprotecteur, on peut se demander si les effets ressentis après une prise importante d’huile essentielle riche en carvacrol sont du fait de cette hépatotoxicité, ou alors, s’ils ne résultent pas plutôt d’une irritation des muqueuses digestives. Pour semer encore d’avantage le doute, Franchomme et Penoel, ne mentionnent pas cette toxicité pour l’Origan…

Dans la littérature scientifique, une autre piste est avancée : Il semblerait en effet que cette toxicité hépatique pourrait d’avantage apparaitre suite à un phénomène de saturation des capacités de détoxification du foie, lorsque l’huile essentielle d’Origan est utilisée au-delà des doses conventionnelles ou pour une durée trop longue. Dans ces conditions, l’huile essentielle d’Origan pourrait devenir pro-oxydante, et donc engendrer des dégradations cellulaires, au lieu de les prévenir. Il semble donc préférable d’éviter l’usage de cette huile essentielle chez des populations vulnérables ou chez des personnes présentant une sensibilité au niveau du foie.

Quoiqu’il en soit, il est actuellement recommandé :

  • d’ingérer de l’huile essentielle d’Origan que sur une courte période de 5 à 10 jours pour un traitement d’attaque. Si nécessaire, prendre ensuite le relais avec des huiles essentielles anti-infectieuses plus douces à Monoterpénol, telles que celle du Palmarosa, Niaouli, Tea tree…
  • de n’utiliser que des doses faibles de 1 à 2 gouttes par jour pour du préventif, ou pour une action terrain sur une plus longue période.
  • d’ajouter au-delà de 5 jours, une huile essentielle hépato-protectrice, telle que l’essence de Citron, qui est, de plus, riche en limonène, molécule connue comme protectrice de la muqueuse gastrique !

L’huile essentielle d’Origan compact inhibe l’agrégation plaquettaire et pourrait donc interférer avec la coagulation sanguine.

A haute dose, l’huile essentielle d’Origan réduit la concentration sanguine en Glucose chez des rats diabétiques.

Données scientifiques controversées en ce qui concerne la toxicité vis-à-vis de la reproduction.

Histoire de l’huile essentielle

Originaire de l’Asie et du bassin méditerranéen, l’origan appartient au même genre botanique que la marjolaine. Il était employé par les Egyptiens pour embaumer leurs morts et apaiser les dieux, avant de devenir une herbe reconnue pour faciliter la digestion dans la Rome Antique.

références Sharifi-Rad M, Varoni EM, Iriti M, et al. Carvacrol and human health: A comprehensive review. Phyther Res. 2018;(April):1-13. Goetz P. Phytoaromathérapie de la furonculose. Phytotherapie. 2017;15(5):297-299. Kaloustian J, Chevalier J, Mikail C, Martino M, Abou L, Vergnes MF. Étude de six huiles essentielles: Composition chimique et activité antibactérienne. Phytotherapie. 2008;6(3):160-164. Uyanoglu M, Canbek M, Aral E, Husnu Can Baser K. Effects of carvacrol upon the liver of rats undergoing partial hepatectomy. Phytomedicine. 2008;15(3):226-229. Orchard A, Van Vuuren S. Commercial Essential Oils as Potential Antimicrobials to Treat Skin Diseases. Evidence-based Complement Altern Med. 2017;2017(January). Alavinezhad A, Khazdair MR, Boskabady MH. Possible therapeutic effect of carvacrol on asthmatic patients: A randomized, double blind, placebo-controlled, Phase II clinical trial. Phyther Res. 2018;32(1):151-159. Baudoux D. Aromathérapie. DUNOD.; 2017. Franchomme P, Pénoël D, Jollois R. L’aromathérapie Exactement. Roger Joll.; 2001. Couic-Marinier F, Touboul A.. Terre viva.; 2017.Le Guide Terre Vivante Des Huiles Essentielles (Précautions d’emploi et données toxicologiques, Hilpipre C., 2017)